Sélection du message

Alcool au volant : quelle prévention ?

Les bénévoles de l'Association Auvergnate de l'association Non à la drogue, oui à la vie poursuivent leurs actions de prévent...

Rechercher dans ce blog

dimanche 15 juillet 2012

Drogue : quels effets sur le mental ?


Dimanche 15 juillet, les bénévoles de l'antenne local de l'association Non à la Drogue, Oui à la vie ont sorti leur stand d'information et de prévention sur les dangers des drogues aux Salins à Clermont-Ferrand. 


Le concept de dépénalisation débattu dans les média, soulève beaucoup d'interrogations sans réponses et surtout engendre une confusion parmi le public. Une confusion n'est jamais agréable et on a tendance à se détourner du problème et à l'accepter comme un mal nécessaire surtout si la solution n'est pas à portée de main immédiate.



Le but de l'association est l'information et l'éducation pour amener une véritable compréhension parmi la population afin que les gens puissent penser par eux-même avec le sujet et non plus être assujetti à telle ou telle opinion plus ou moins partisane.


Les brochures distribuées comportent des faits et des témoignages sur les effets des drogues.

La drogue,  quelle qu'elle soit,  est ce qu'on appelle une substance psychotrope, c'est à dire qu'elle agit sur le psychisme. On sait que les drogues sont liposolubles et se logent dans les tissus contenant des lipides. Or le cerveau contient 70 % de phospholipides.
Ceci est l'aspect physique du problème.


On sait que la drogue inhibe toutes les sensations désirables ou non à plus ou moins long terme. A court terme une drogue permet d'endormir la douleur, mais à long terme elle endort également les aptitudes, la vigilance et embrouille les idées de la personne.


Pour prendre des décisions dans la vie une personne se sert de son jugement ou de son intelligence basé en partie sur son expérience passée. 


Quand une personne pense à quelque chose elle en à l'image dans son mental. 


Fermez les yeux et pensez à un chat. Vous obtenez l'image d'un chat. Le mental enregistre en séquence des "images" des évènements présents et les classe.


Une personne qui se rappelle quelque chose utilise son mental qui fait un tri rapide et fourni rapidement l'information.


Un enregistrement sous l'emprise de drogues est à l'image de ce que perçoit la personne de l'environnement, déformé, flou et confus.


La drogue rend ces images floues, crée des trous (périodes d'inconscience)  et embrouille la séquence de ces évènements. De ce fait quand une personne essaie d’accéder aux informations , c'est confus et elle a du mal à y arriver. Cela la rend plus lente. A la longue cela la met en situation d'échecs et la vie devient de plus en plus dure.


Si elle avait déjà du mal a régler ses problèmes, avec la prise de drogues cela deviendra encore plus difficile car vu que son intelligence a tendance à diminuer et que c'est avec cela qu'elle résout les problèmes de la vie. Les problèmes, eux ont l'air de devenir plus gros voire insurmontables. 

Cela peut la conduire à prendre de plus en plus de drogue avec l'espoir que cela l'aidera à supporter ses difficultés mais en vain.


Un autre effet indésirable est que du fait que le toxicomane perçoit de façon déformée ce qui ce passe autour de lui, ses actions peuvent être bizarres, irrationnelles, inappropriées et même destructrices pour lui-même et son environnement.



Pour obtenir davantage d’informations sur les actions de l’association ou pour télécharger ou recevoir gratuitement ses publications, visitez le site internet :www.nonaladrogue.org
Contact presse : Robert Galibert au             06 20 51 17 57      


Web Statistics