Sélection du message

Alcool au volant : quelle prévention ?

Les bénévoles de l'Association Auvergnate de l'association Non à la drogue, oui à la vie poursuivent leurs actions de prévent...

Rechercher dans ce blog

dimanche 8 juillet 2012

Que deviennent les drogues dans l'organisme ?


Dimanche 8 juillet le Stand d'information et de prévention de Non à la drogue, Oui à la vie était présent comme d'habitude à la sortie du marché aux puces des Salins.


De nombreux promeneurs s'arrêtent au stand pour prendre des livrets ou discuter. Il est étonnant de constater qu'un grand nombre de personnes considèrent que le cannabis n'est pas plus dangereux que le tabac par exemple. Il en est même certains qui pensent qu'il a des vertus thérapeutiques. On peut les comprendre car il n'est pas nouveau que des produits de notre pharmacopée soient à l'origine des poisons organiques mais on sait qu'utilisés à très petite dose ou à dose homéopathique, ils peuvent aider à guérir.

Cependant il existe une grande différence entre le tabac et le cannabis. Le tabac est un poison pour l'organisme et l'on sait ce que sa consommation abusive peut amener comme pathologies chez l'être humain. Mais cela n'en fait pas une drogue . 
La différence essentielle entre une drogue et un poison est l'effet psychotrope.


En effet comme le fait remarquer notre président, Robert Galibert, dans un excellent article : "on n'a jamais vu d'accidents de la route causés par le tabac"
.http://cestquoiladrogue.fr/2012/06/non-non-et-non-tabac-alcool-et-cannabis-ne-sont-pas-equivalents/


En gros une drogue est un poison pour l'organisme et pour l'esprit

Que se passe-t-il dans l'organisme quand on consomme de la drogue ?

Toutes les drogues sont liposoluble c'est à dire solubles dans les lipides (corps gras). Notre corps comporte beaucoup de tissus dits adipeux, comme les parois des cellules, le cerveau est un organe qui en comporte beaucoup également. 


Les scientifiques s'accordent maintenant sur le fait que les résidus des drogues et autres toxines se logent dans les tissus graisseux du corps et y restent, même des années après l'absorption des drogues. Ces résidus peuvent continuer à affecter une personne longtemps après que les effets de la drogue se sont effectivement dissipés.

A certaines occasions (par exemple : efforts physiques entraînant la consommation des graisses du corps pour fournir de l'énergie à celui-ci) certains de ces résidus peuvent même repasser dans le sang (phénomène connu sous le nom de relargage).

Ces dépôts de drogue peuvent entraîner une diminution des perceptions, de la fatigue, de la confusion et d'autres réactions indésirables, ce qui empêche la personne d'améliorer son niveau de conscience et ses aptitudes

Il existe des solutions pour se débarrasser de ces résidus toxiques. Mais comme le dicton populaire l'énonce "il vaut mieux prévenir que guérir". C'est pourquoi l'association non à la drogue, oui à la vie, en partenariat avec la fondation pour une Terre sans drogue distribue les livrets d'information "la vérité sur la drogue" et fourni des kits de leçons pour enseignants et éducateurs afin que tous puisse choisir en toute connaissance de cause s'ils veulent vivre libre sans drogue ou devenir esclave. 

Voir aussi "comment agit une drogue dans l'organisme ?"
http://nonaladrogue-auvergne.blogspot.fr/2012/07/comment-agit-une-drogue-definition.html
et Pourquoi les gens prennent-ils des drogues ?
http://nonaladrogue-auvergne.blogspot.fr/2012/06/pourquoi-les-gens-prennent-ils-des.html#links

Pour obtenir davantage d’informations sur les actions de l’association ou pour télécharger ou recevoir gratuitement ses publications, visitez le site internet :www.nonaladrogue.org
Contact presse : Robert Galibert au             06 20 51 17 57      
Si vous souhaitez vous informer sur des solutions de désintoxication sans drogues de substitution pour vous-même ou pour vous former à ces techniques, contactez http://www.narcononeu.dk/

Web Statistics