Sélection du message

Alcool au volant : quelle prévention ?

Les bénévoles de l'Association Auvergnate de l'association Non à la drogue, oui à la vie poursuivent leurs actions de prévent...

Rechercher dans ce blog

dimanche 23 septembre 2012

Le cannabis rend mou du cerveau ?


Le Cannabis rend mou du cerveau ?

Dimanche 23 septembre : nos bénévoles toujours sur le terrain le dimanche matin au marché aux puces de Clermont pour alerter sur les dangers des drogues. 

Ce dimanche plus de 400 livrets ont été distribués aux passants désireux de s'informer sur le danger des drogues. 

Nous rencontrons de plus en plus de personnes qui veulent recevoir le kit éducatif sur les drogues. Educateurs, professeurs, responsable de cabinet de coaching le demandent maintenant, conscients qu'il s'agit d'un outil qui n'a pas son pareil puisque outre les supports audiovisuels et les livrets, les plans de leçon comportent des questions précises sur chacun des livrets afin de vérifier la compréhension des élèves ou étudiants et de s'assurer que toute confusion existante soit dissipée au sujet des drogues.

Le cannabis est un fléau en ce sens qu'il touche les plus jeunes dès le collège et qu'il a selon les mots du journal le Figaro des effets pervers.

Pourquoi pervers ? Le cannabis comme toute drogue est un poison et comme tel, à plus ou moins long terme, détruit l'organisme. Ce qui est pervers c'est principalement l'espèce de permissivité ou de confusion qui sévit dans "l'opinion publique" et la nébuleuse médiatique, parce ce que ce serait soi-disant une drogue "douce". "L'opinion publique" c'est un grand mot employé par certains mass media pour véhiculer des généralités sans avoir à en être responsable. Cependant dans une enquête récente de sondage en France on peut voir qu'une majorité de Français (70 %) sont opposés à une dépénalisation ce qui indique bien qu'ils ont conscience d'une certaine dangerosité. 
http://www.sondages-en-france.fr/sondages/Actualit%C3%A9/Drogues#pq3143

Donc "drogue douce", c'est du pipo comme on dit familièrement

Mais comme le président de l'association Non à la Drogue, Oui à la Vie, Robert Galibert, se plaît à le répéter quand on lui oppose cet argument : "c'est une drogue qui vous tue plus lentement c'est tout".

C'est pourquoi il convient de saluer l'émission de M6 qui met en avant une étude scientifique d'une équipe de chercheurs Néo-Zélandais confirmant sans équivoque la dangerosité de cette drogue tant sur le plan individuel que social. 

En effet le Cannabis, non content de démolir l'organisme contribue grandement à l'échec scolaire par ses effets sur l'intelligence.Les chercheurs ont pu établir une altération du QI de 8% chez les jeunes ayant commencé à consommer dès 13 ans. Une consommation prolongée entraînant des risques cardio-vasculaires augmenté ainsi que le risque non négligeable de finir sa vie chez les fous. En effet, toujours d'après cette étude, la consommation prolongée de cannabis augmente de 40% les possibilités de tomber dans la schizophrénie.

Le livret la vérité sur la drogue établit clairement, comme le confirme cette étude, que les drogues se logent dans les graisses de l'organisme, et donc dans le cerveau qui contient 70 % de phospholipides. La substance active s'accumule dans ces graisses. L'étude démontre que sans conteste la consommation de cannabis a un impact sur le développement du cerveau.

Plus ...

Voir l'article du Figaro sur le Cannabis

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/magazine/71718/le-cannabis-une-drogue-aux-effets-pervers.html?return=22


L'association fournit gratuitement des livrets sur les drogues les plus courantes ainsi que des kit pédagogiques comprenant des supports et documentaires audio-visuels, de même que des plans de leçons. Pour les enseignants, les éducateurs et les parents, un ensemble éducatif avec des leçons et des supports audio visuels est disponible gratuitement soit en en faisant la demande par courriel soit en téléchargement sur le site  http://fr.drugfreeworld.org/home.html

Pour obtenir davantage d’informations sur les actions de l’association ou pour télécharger ou recevoir gratuitement ses publications, visitez le site internet :www.nonaladrogue.org Contact presse : Robert Galibert au             06 20 51 17 57    



Web Statistics