Sélection du message

Alcool au volant : quelle prévention ?

Les bénévoles de l'Association Auvergnate de l'association Non à la drogue, oui à la vie poursuivent leurs actions de prévent...

Rechercher dans ce blog

dimanche 17 mai 2015

Alcool au volant : quelle prévention ?





Les bénévoles de l'Association Auvergnate de l'association Non à la drogue, oui à la vie poursuivent leurs actions de prévention hebdomadaire en distribuant les livrets éducatifs, la vérité sur l'alcool à un mois des grands départs,  alors que la polémique fait rage à propos des mesures pour la sécurité routière.

Les propositions de Bernard Cazeneuve pour la sécurité routière ont soulevé la polémique la semaine passée

Il est certainement difficile de contenter tout le monde car il n'y a pas de solution universelle pour un problème complexe.

Interviewé sur France Info dans le journal de midi, le 11 mai, Michel Le Guern, Président de l'association Amélie soulève le fait que la vitesse n'est en soi pas le problème mais qu'il faut s'adresser au problème de l'alcool qui est le premier responsable de la mortalité sur les routes du fait qu'il induit des comportements irresponsables et des dépassements de vitesse. Pour lui le mot prévention signifie entre autre plus de gendarmes présents en personne sur les routes .


Pierre Chasseray, Directeur Général de l'association 40 million d'automobilistes également interviewé sur France info estime que la proposition de dépistage chez les nouveaux conducteurs est une mesure qui même si elle parait stigmatisante est une mesure qui permettra de cibler les jeunes qui sont les plus touché par la mortalité due à l'alcool au volant


Plus de gendarmes, dépistage, le problème est certes complexe et de plus les absolus n'existent pas et il est certain qu'une seule mesure qui serait la panacée n'existe pas. Pourtant, l'alcool, la vitesse, dont on entend souvent dire par les uns et les autres qu'ils sont responsables des morts sur les routes ont un facteur en commun, un être humain. Un être humain à un pouvoir de choix, pas une chose ou un concept. L'alcool et la vitesse sont peut être des facteurs mais non des causes premières.


La répression avec les gendarmes et le dépistage sont certes des choses nécessaires en l'état actuel des choses mais qui ne peuvent fonctionner qu'avec une responsabilisation, une capacité à faire les bons choix en toute connaissance, en toute conscience,  amenée par l'éducation.


"Généraliser un module de sensibilisation à la sécurité routière en classe de seconde à la rentrée 2015, ainsi que lors des journées de défense et de citoyenneté" est certainement une bonne chose. 


C'est dans l'optique d'aider les forces de l'ordre et les enseignants que la Fondation pour un Monde sans drogue ( http://fr.drugfreeworld.org/home.htmlpublie et distribue gratuitement aux professionnels qui en font la demande, des kit éducatifs complets avec des plans de leçon. On peut les télécharger ou les commander gratuitement sur le site.

http://fr.drugfreeworld.org/takeaction/anti-drug-education-package-details.html


Web Statistics