Sélection du message

Alcool au volant : quelle prévention ?

Les bénévoles de l'Association Auvergnate de l'association Non à la drogue, oui à la vie poursuivent leurs actions de prévent...

Rechercher dans ce blog

vendredi 20 mai 2011

Que risque-t-on si on fume un joint d’herbe par mois ?


J'ai repris ce communiqué de nos amis de Marseille car c'est une question que l'on nous pose et j'ai aimé la réponse.


A Marseille, comme toutes les semaines, les bénévoles de l’association « Non à la drogue, oui à la vie » ont installé leur stand de prévention au cœur de la ville le 14 mai, pour informer les jeunes comme les adultes du danger de consommer des drogues et distribuer gratuitement des brochures sur les drogues les plus courantes.





Ce samedi, un étudiant a posé cette question, hélas trop banale : « Que risque-t-on si on fume un joint d’herbe par mois ? C’est moins grave que le tabac, non ? »

Si cette question  revient souvent, c’est bien parce que les adolescents ne savent pas ce qu’est en réalité le joint.

La définition de drogue (Académie de Médecine 2006) fait appel à trois critères qui sont : Les drogues sont des poisons pour le corps, les drogues sont psychotropes (modifient les perceptions et la capacité à penser) et les drogues amènent à la dépendance.

Et dans ces trois points, contrairement à l’idée communément admise, le plus important est le côté psychotrope et non pas la dépendance ! 

On voit donc, à travers ces trois points que le joint est une drogue, à la différence du tabac qui est un poison pour le corps (et je ne recommande pas d’en fumer car on se détruit avec), alors que le cannabis est un poison pour le corps (7 fois plus toxique que le tabac !) ET un poison pour l’esprit.

En effet, on n’a jamais vu quelqu’un arrêter ses études, perdre le contrôle de sa voiture, devenir schizophrène, ou se suicider à cause du tabac alors que pour le cannabis oui !
Par ailleurs, il faut savoir que les composants du cannabis sont liposolubles (qui se mélangent aux graisses) et de ce fait s’accumulent dans le corps, là où il y a des graisses…c’est à dire principalement … le cerveau et les nerfs ! Et si une grande partie s’élimine, il en reste toujours une partie qui reste à vie !

On peut donc affirmer que CHAQUE JOINT REND PLUS STUPIDE QUE LE PRÉCÉDENT !!!

On pourrait dire qu’un joint ce n’est rien et on entend dire « je peux m’arrêter quand je veux… ». C’est ce que se sont dit tous les autres, et ils sont devenus toxicomanes, malades, schizophrènes, ont eu des accidents du travail ou de la route, ont été incapables de continuer leurs études…

Laissez moi vous conter une histoire : si on prend une grenouille et qu’on la jette dans un bocal d’eau bouillante, dans un sursaut d’énergie, elle va sauter hors du bocal pour se sauver. Si on la jette dans un bocal d’eau froide, elle est bien, elle nage… Puis on fait chauffer l’eau à petit feu…Au début l’eau est tiède et la grenouille se sent bien… Puis l’eau chauffe et la grenouille sent cela encore agréable… Puis l’eau chauffe encore et elle a du mal à respirer… Puis l’eau chauffe encore et là, la grenouille veut sortir mais elle n’en a plus la force et elle meurt !

Il en est de même pour le cannabis : le jour où vous voulez arrêter, vous n’en êtes plus capables car cela a détruit votre volonté !!!

Ainsi, pour savoir ce qu’est le joint en RÉALITÉ, l’association « Non à la drogue, oui à la vie » a édité et distribue à grande échelle et gratuitement une brochure intitulée « La vérité sur le joint ».


La campagne d’information de l’association « Non à la drogue, oui à la vie » s’appuie sur  le « kit de prévention » qui comprend 13 brochures factuelles sur les drogues les plus courantes (Cannabis, Héroïne,  Cocaïne, Crack, Ecstasy, LSD, Antidouleurs, Crystal Meth, Ritaline, alcool, drogues psychotropes prescrites ou drogues par inhalation), ainsi qu’une série de 16 spots vidéo de 30 secondes intitulés “ils ont dit, ils ont menti”  et enfin plus de 200 témoignages vidéo basés sur des expériences authentiques.
Pour obtenir davantage d’information sur les actions de l’association ou pour télécharger ou obtenir gratuitement ses publications, visitez le site internet : www.nonaladrogue.org
Contact presse : Robert Galibert au             06 20 51 17 57 begin_of_the_skype_highlighting            06 20 51 17 57      end_of_the_skype_highlighting       info.drogue@gmail.com ou http://cestquoiladrogue.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "NON à la drogue, OUI à la vie" vous remercie par avance pour votre témoignage. Dans la mesure où vous aurez autorisé sa publication, celui-ci sera mis en ligne dès qu'il aura été validé par notre modérateur..

L'équipe de "Non à la drogue, Oui à la vie".

Web Statistics